Livraison express gratuite pour un temps limité sur commande de 75$ et plus*

Chroniques santé
Catégories
Collagène corps entier

Gros plan sur Collagène corps entier

Alors que le collagène gagne en popularité, savez-vous à quel point c’est une composante importante pour tout votre corps ? Dans cette lecture, vous apprendrez les bienfaits du Collagène corps entier, son mode d’action et des recherches qui supportent sont efficacité.

Bonne lecture !

Aperçu des caractéristiques

Collagène Corps entier est une préparation unique qui contient du collagène hydrolysé, de l’acide hyaluronique, du L-tryptophane, de la L-glutamine, de la vitamine C et de la biotine, tous des nutriments essentiels favorables à la santé de la peau, des muscles et des tissus conjonctifs.

Le collagène hydrolysé stimule la synthèse du collagène et, comme le montrent les études, peut réduire les douleurs articulaires associées à l’arthrose. Le collagène et l’acide hyaluronique agissent de concert pour donner de la structure, de la force et de la résilience aux tissus corporels, et sont essentiels au maintien de l’hydratation des articulations. Cette préparation contribue également au développement et à la récupération des muscles, aidant ainsi les personnes physiquement actives à augmenter leur masse musculaire maigre.

Le collagène peut aussi réduire les signes visibles du vieillissement, comme les rides et les ridules. Combiné aux nutriments de Collagène Corps entier, il contribue au soutien de la cicatrisation, de la fonction immunitaire, de l’activité antioxydante et du métabolisme des nutriments, avec ce que cela comporte de bienfaits pour la peau, les cheveux et les ongles.

Collagène Corps entier contient du collagène hydrolysé hautement digestible, sans OGM, provenant de bétail nourri à l’herbe, au pâturage et de VerisolMD cliniquement éprouvé. Offerte en comprimés et en poudre à deux délicieuses saveurs au choix ou non aromatisée, elle agit à partir de l’intérieur pour contribuer à la santé de la peau, des tissus conjonctifs et des articulations.

Son action

Le collagène est indispensable à la cicatrisation. Il aide à préserver la santé des vaisseaux sanguins et la densité minérale osseuse grâce à son action sur les ostéoblastes, ces cellules qui participent à la formation du tissu osseux, et sur les chondrocytes.

Verisol est une forme de collagène hydrolysé, dont les liens entre les protéines et les peptides sont relâchés, facilitant leur absorption. Le collagène hydrolysé peut aider à empêcher la dégradation des fibres d’élastine et favoriser une répartition homogène de ces fibres dans le derme donnant une peau plus saine.

La vitamine C est essentielle à la production du collagène et est nécessaire à l’hydroxylation, un processus qui empêche le collagène de se déformer, de s’affaiblir et de s’endommager. La synthèse du collagène requiert aussi de la biotine et des acides aminés essentiels, en particulier la L-glutamine et le L-tryptophane. L’action combinée de ces nutriments, avec l’acide hyaluronique, protège contre la détérioration des fibres d’élastine et soutient la production de fibres de collagène, contribuant à la formation de tissus forts, souples et résilients.

La vitamine C et le collagène agissent également comme des antioxydants pour aider à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs et empêcher la dégradation des tissus conjonctifs et osseux. Le collagène et l’acide hyaluronique aident à maintenir l’hydratation de la peau et des articulations, réduisant d’autant les signes visibles de vieillissement et aidant à coussiner les articulations et à réduire les douleurs articulaires associées à l’arthrose.

La biotine ainsi que les acides aminés glutamine et tryptophane sont nécessaires à un certain nombre de processus métaboliques et biochimiques, notamment la synthèse des protéines, la fonction immunitaire, le métabolisme énergétique et la récupération après l’exercice et un trauma physique.

Recherche

Le collagène est la forme de protéines la plus abondante dans le corps humain, puisqu’il représente environ 75% de la masse sèche du derme et participe à la structure, à la force et à la résilience de la peau, du cartilage articulaire, des gencives, des dents, des vaisseaux sanguins et des os (Pati, 2010). L’acide hyaluronique est aussi un composant clé des tissus conjonctifs et de la peau, agissant comme un coussin protecteur et un lubrifiant, aidant au transport des nutriments, soutenant la cicatrisation et une saine réponse inflammatoire et pouvant même empêcher la détérioration des tissus articulaires (Goa & Benfield, 1994).

Le collagène est bien absorbé, s’accumule dans le cartilage et stimule la création d’ancrages pour les tissus articulaires et osseux ; il peut réduire la douleur et améliorer la mobilité chez les personnes souffrant d’arthrose et les athlètes (Clark et al., 2008). Plusieurs études font état d’effets positifs du collagène sur les articulations, en particulier une étude de six mois au cours de laquelle 51,6 % des personnes qui prenaient du collagène pour atténuer la douleur articulaire ont noté des améliorations importantes comparativement à 36,5 % au sein du groupe témoin (Bruyère et al., 2012).

La synthèse du collagène commence à diminuer vers l’âge de 30 ans, entraînant l’assèchement, l’affaiblissement et l’amincissement de la peau et des tissus conjonctifs qui sont plus vulnérables aux dommages. Avec le temps, la perte de fermeté et d’élasticité des tissus se traduit par l’affaissement de la peau et la formation de rides, ainsi qu’une susceptibilité accrue aux blessures et aux douleurs articulaires.

Dans le cadre d’une étude clinique, des femmes de 35 à 55 ans qui ont reçu chaque jour 2,5 g ou 5 g de collagène hydrolysé avaient une peau mieux hydratée et une meilleure élasticité après quatre semaines, comparativement aux femmes qui prenaient un placebo, l’effet positif sur l’élasticité ayant persisté jusqu’à quatre semaines après la fin du traitement (Proksch et al., 2014a).

Au cours d’une autre étude, on a pu observer, chez des femmes de 45 à 65 ans qui ont pris 2,5 g de collagène hydrolysé pendant huit semaines, une importante réduction des ridules du contour de l’œil après quatre semaines et une concentration plus élevée de procollagène de type I (65 %) et d’élastine (18 %), par rapport aux femmes du groupe témoin (Proksch et al., 2014b).

La biotine est une vitamine B qui est essentielle à l’activation de nombreux systèmes enzymatiques de l’organisme. Elle est nécessaire à la conversion des aliments en énergie, elle participe à la synthèse des acides gras qui aident à préserver la santé des membranes cellulaires de la peau et l’hydratation, prévenant des troubles associés à la sécheresse de la peau tels que la dermatite (Mock, 1991). La biotine contribue à la santé et à la solidité des ongles, de la peau et des cheveux ; des études ont montré qu’elle augmentait l’épaisseur des ongles et empêchait leur dédoublement et leur fragilisation (Scheinfeld et al., 2007).

Associés à un entraînement en résistance et à une saine alimentation, le L-tryptophane et la L-glutamine soutiennent la synthèse des protéines musculaires, contribuant ainsi à l’accroissement de la masse musculaire maigre, de sorte que ces acides aminés sont particulièrement importants pour les athlètes et pour obtenir un soutien après un entraînement, une blessure ou une chirurgie (Wilmore, 2001).

__________________________

Les informations ne sont fournies qu’à titre éducatif et nullement à des fins d’autodiagnostic ou d’automédication pour des affections devant être évaluées et traitées par un praticien de la santé. Bien que le contenu de ce document ait été examiné de façon approfondie et reflète les connaissances cliniques et scientifiques actuelles, il reste sujet à changement.

__________________________

Références

Bruyère, O., Zegels, B., Leonori, L., et al. (2012). Effect of collagen hydrolysate in articular pain: a 6-month randomized, double-blind, placebo controlled study. Complement Ther Med, 20(3), 124-30.

Clark, K.L., Sebastianelli, W., Flechsenhar, K.R., et al. (2008). 24-Week study on the use of collagen hydrolysate as a dietary supplement in athletes with activity-related joint pain. Curr Med Res Opin, 24(5), 1485-96.

Goa, K. & Benfield, P. (1994). Hyaluronic acid. A review of its pharmacology and use as a surgical aid in ophthalmology, and its therapeutic potential in joint disease and wound healing. Drugs, 47, 536-66.

Mock, D.M. (1991). Skin manifestations of biotin deficiency. Semin Dermatol, 10(4), 296-302.
Moskowitz, R.W. (2000). Role of collagen hydrolysate in bone and joint disease. Semin Arthritis Rheum, 30(2), 87-99. Pati, F., Adhikari, B. & Dhara, S. (2010). Isolation and characterization of fish scale collagen of higher thermal stability.Bioresour Technol, 101(10), 3737-42.
Proksch, E., Segger, D., Degwert, J., et al. (2014a). Oral supplementation of specific collagen peptides has beneficial effects on human skin physiology: a double-blind, placebo-controlled study. Skin Pharmacol Physiol, 27(1), 47-55. Scheinfeld, N., Dahdah, M.J. & Scher, R. (2007). Vitamins and minerals: their role in nail health and disease. J Drugs Dermatol, 6(8), 782-7.
Wilmore, D.W. (2001). The effect of glutamine supplementation in patients following elective surgery and accidental injury. J Nutr, 131, 2543S-9S.

Article écrite par Natural Factors

Laisser un commentaire