Livraison express gratuite pour un temps limité sur commande de 75$ et plus*

Chroniques santé
Catégories
Je suis épuisé

Je suis épuisé !

Je suis épuisé !

Cette complainte est celle qui revient le plus fréquemment de la part des gens que je traite dans le contexte de ma pratique. Qu’il s’agisse d’étudiants, d’enseignants, d’employés à temps plein, de nouvelles mamans ou autres, tout le monde est épuisé. Mais pourquoi donc ?

 Le fer, son taux peut-il être la cause ?

Lorsque je rencontre un nouveau patient, je le questionne tout d’abord sur ses habitudes alimentaires. Ensuite, je lui demande comment il se sent (par exemple, épuisé, déprimé, étourdi, malade, faible, etc.) et depuis combien de temps il ressent ce malaise. Évidemment, un certain nombre de problèmes de santé peuvent être à l’origine dudit malaise, mais pour ma part, je choisis d’investiguer sur le taux de fer, et ce, particulièrement chez les femmes.

C’est quoi le fer ?

Le fer est un oligo-élément essentiel à la production d’hémoglobine dans les globules rouges. Puisque le corps est incapable à lui seul de générer du fer, il est essentiel d’en puiser les quantités suffisantes au moyen de l’alimentation et d’une supplémentation. 

C’est quoi l’hémoglobine, maintenant ?

L’hémoglobine est responsable du transport de l’oxygène à partir des poumons jusqu’aux tissus du corps humain. Si le taux de fer dans l’organisme chute de manière trop drastique, la production d’hémoglobine cesse car le corps ne peut plus produire de protéines sans réserves suffisantes de fer.

Le fer dans notre corps

Heureusement, une fois que le corps atteint à nouveau l’homéostasie et que ses niveaux de fer sont reconstitués, toutes les fonctions dépendantes du fer reviennent à la normale.

En assurant un apport en fer par l’alimentation ou la supplémentation, le minéral est directement absorbé par l’intestin grêle, et plus spécifiquement par le duodénum. Les cellules ont besoin de fer pour être soumises au processus de respiration cellulaire, un processus par lequel l’organisme reçoit et utilise l’énergie sous forme d’ATP. Le fer est indispensable puisqu’il est responsable du transport de l’oxygène et qu’il contribue au fonctionnement et à la survie de presque tous les types de cellules.

Son stockage et son utilisation

Les femmes stockent environ 38 mg de fer par kilo de poids corporel, tandis que les hommes en stockent environ 50 mg. Le corps emmagasine plus de la moitié de ses réserves en fer sous forme d’hémoglobine, une substance nécessaire à la circulation de l’oxygène dans le sang, tandis que le reste est contenu dans la ferritine qui se trouve dans la moelle osseuse, le foie et la rate. Environ 400 mg de la totalité des réserves de fer sont consacrés aux protéines cellulaires qui l’utilisent dans des processus tels que le stockage d’oxygène ou le déclenchement de réactions produisant de l’énergie.

Les carences

Carence vs anémie

Avant de me pencher davantage sur les principales causes d’une carence en fer, je tiens à préciser qu’il est effectivement possible d’en démontrer un taux faible sans pour autant être anémique. L’anémie survient lorsque le sang ne peut pas transporter efficacement l’oxygène vers les cellules en raison d’un manque de globules rouges ou d’hémoglobine, la partie des cellules sanguines responsable de la liaison à l’oxygène. Les symptômes des deux problèmes de santé se présenteront de manière similaire; fatigue extrême, pâleur, système immunitaire affaibli, maux de tête, altération des capacités physiques ou mentales, vertiges et pieds ou mains froids.

De quelle manière survient une carence en fer ? 

Nous savons que le corps a besoin d’un apport en oxygène par les globules rouges. Ainsi, si le corps est déficient en fer, il ne peut pas produire suffisamment d’hémoglobine pour fournir de l’oxygène aux cellules.

Les principaux facteurs responsables d’une carence en fer sont les suivants : une mauvaise nutrition, une perte de sang excessive, une mauvaise santé gastro-intestinale (absorption compromise) et une consommation excessive de thé (les tanins inhibent l’absorption du fer).

  • Alimentation

La majorité du fer alimentaire se trouve dans les produits d’origine animale comme la viande et les œufs; ceux-ci contiennent du fer héminique.

Certains aliments végétaux tels que les légumes à feuilles vertes, la mélasse, les graines de citrouille et les haricots contiennent du fer non héminique et requièrent la prise de vitamine C pour une absorption complète. 

  • Pertes de sang excessives  

Les globules rouges sont responsables du transport de l’oxygène vers les cellules à travers le sang. Les pertes de sang entraînent donc une diminution des globules rouges, de l’hémoglobine et du fer. On dénote fréquemment une carence en fer chez les femmes ayant des menstruations abondantes. Néanmoins, d’autres causes chroniques telles que les ulcères gastro-duodénaux ou les varices œsophagiennes peuvent occasionner des pertes de sang de manière plus lente, mais constante.

Augmentation des stocks en fer

De manière générale, je recommande un apport en nutriments provenant uniquement d’aliments entiers. Toutefois, en ce qui concerne le fer, je suggère fortement de combiner les forces et de prendre un supplément de source naturelle*.

Les niveaux de fer peuvent prendre jusqu’à six mois pour se reconstituer complètement, mais les symptômes disparaissent généralement dans les 2 à 3 semaines suivant le début du traitement. Voilà pourquoi de nombreuses personnes cessent la supplémentation de manière trop précoce. 

Je recommande également de combiner des aliments riches en fer tels que le bœuf, le foie, les haricots, les légumineuses, les graines de citrouille, la dinde, les épinards et le brocoli avec un supplément comme le fer carbonyle.

Fer et constipation

Une supplémentation en fer est souvent synonyme de constipation. Cependant, le fer carbonyle est un fer métallique, ce qui le rend beaucoup plus absorbable et efficace sans perturber le système gastro-intestinal et sans causer de gêne ni de constipation.

Écrit par Lindsay Mustard
Nutritionniste holistique, entraîneuse personnelle, instructrice de yoga

______________________

*Ces recommandations ont été écrite par une nutritionniste indépendante de La Moisson. La Moisson suggère à toute personne craignant une carence en fer d’en discuter avec son médecin ou son pharmacien, surtout en cas de problème de santé ou de prise de médicaments.

Laisser un commentaire