Livraison express gratuite pour un temps limité sur commande de 75$ et plus*

Chroniques santé
Catégories
Santé mentale et immunité : lien avec l'axe cerveau-intestin

Santé mentale et immunité : leur connexion à l’axe cerveau-intestin

Saviez-vous que vous avez plus d’un cerveau ?

Récemment, scientifiques et chercheurs ont découvert que vos bactéries intestinales agissent comme un ”petit cerveau” (ou 2e cerveau). Celui-ci influence non seulement votre santé intestinale mais aussi votre santé cognitive (1).  Bien que les recherches soient encore assez récentes, on remarque que les problèmes de santé mentale et les troubles cognitifs peuvent être plus complexes qu’un simple trouble lié au cerveau. Cela signifierait-il qu’il y a ainsi encore plus de façons d’aider ceux qui souffrent de troubles de santé mentale ? 

Qu’est-ce que le microbiome intestinal ?

Votre microbiome est vaste et complexe. En effet, alors que l’on croyait que les bactéries de l’intestin jouaient simplement un rôle dans la digestion, voilà que les scientifiques réalisent que le microbiome fait beaucoup plus que cela.

Le microbiome humain représente “tous les micro-organismes du corps humain ainsi que leur matériel génétique respectif.” (2) Il y a environ 100 trilliards de bactéries dans vos intestins, soit dix fois plus que vos propres cellules. (3)  Les bactéries dans votre tractus gastro-intestinal participent à la digestion, décomposent les aliments en nutriments, assistent le système immunitaire et communiquent avec le cerveau. (4)

L’axe intestin-cerveau

La communication entre votre microbiome intestinal et votre cerveau s’appelle l’axe intestin-cerveau. Des scientifiques ont découvert que votre tractus gastro-intestinal a son propre réseau neuronal. Celui-ci est bordé de cellules nerveuses du début à la fin, soit de la bouche jusqu’au rectum. (5)

De plus, votre intestin produit des neurotransmetteurs qui influencent la chimie de votre cerveau. Par exemple, la sérotonine, un neurotransmetteur qui influence l’humeur, est produite en majorité dans l’intestin. (6) Réciproquement, les bactéries de votre intestin réagissent à ces neurotransmetteurs. Ce qui signifie que votre cerveau influence aussi vos bactéries intestinales. (7) Si votre intestin est heureux, votre cerveau sera heureux et vice-versa.  C’est une communication bidirectionnelle.   

Le syndrome de l’intestin perméable

La connexion entre votre intestin et votre cerveau peut avoir un impact majeur sur votre santé physique et mentale. Une inflammation chronique dans l’intestin peut, avec le temps, créer des trous dans la paroi intestinale. C’est ce qu’on appelle le “syndrome de l’intestin perméable”. Votre système immunitaire finira par réagir à cette inflammation intestinale en attaquant la voie digestive, pouvant causer encore plus de dommage à votre paroi intestinale. Des particules alimentaires et des pathogènes ont alors libre accès au système sanguin et peuvent accéder au système nerveux central, même passer à travers la barrière hémato-encéphalique. (8)

Des scientifiques ont découverts que ce processus peut déclencher des maladies auto-immunes, faisant en sorte que le système immunitaire attaque constamment certaines parties du corps. (9)  Occupé à s’attaquer sans cesse à lui-même, ce dernier peut se retrouver trop démuni et épuisé pour combattre des virus venant de l’extérieur.

Par ailleurs une inflammation chronique doublée d’un système immunitaire hyperactif sont corrélés aux troubles de santé mentale. (10) Votre système gastro-intestinal envoie des signaux à votre cerveau qui peuvent modifier votre humeur et causer certains troubles mentaux. (11)

Le stress peut aussi transformer la composition bactérienne de votre intestin ce qui vous rend par le fait même plus susceptible aux maladies mentales. (12)

Comment prévenir ?

“Nos bactéries intestinales (ou microbiote intestinal) sont profondément façonnées par nos habitudes alimentaires”. (13)

Les habitudes alimentaires

Des changements alimentaires peuvent aider à atténuer certains symptômes de maladies auto-immunes. (14) Votre microbiome est en grande partie influencé par ce que vous consommez. Ainsi, manger des aliments sains, biologiques et non transformés, ajouter des suppléments et réduire le sucre ajouté et la consommation d’alcool, peuvent grandement supporter votre santé intestinale.

Les thérapies

Une variété de thérapies diverses, telle que la thérapie comportementale cognitive, peuvent apaiser l’esprit et les troubles intestinaux. (15)

Les probiotiques

Les probiotiques peuvent jouer un rôle important dans la santé de l’intestin et la stimulation de la santé cognitive. Voilà une découverte excitante ! Malgré le fait que d’autres recherches doivent encore être faites, les probiotiques aideraient à réduire l’inflammation et à prévenir le dysfonctionnement neuronal. Ils peuvent aussi aider à réduire les niveaux de cortisone (16), permettant ainsi une meilleure gestion de stress.

Les probiotiques de Living Alchemy

Living Alchemy s’engage à formuler les meilleurs suppléments propres pour votre intestin et la santé de votre corps.

Nous avons créé les Symbiotiques Votre Flore, un mélange de probiotiques, prébiotiques, enzymes et nutriments faits d’aliments entiers fermentés. Ces suppléments vous donneront tout ce dont vous avez besoin afin de prendre soin votre intestin, de votre système immunitaire et vous sentir bien.

De plus, nous offrons la gamme Vivant composée de plantes adaptogènes fermentées. Celles-ci vous aideront à mieux gérer votre stress. Elles ont le pouvoir de vous amener plus près d’un état de calme mental et de bonne humeur.

Finalement, nous avons formulé Sagesse, un mélange puissant d’herbes fermentées auquel nous avons ajouté le champignon hydne hérisson (ou crinière de lion). Sagesse vous aidera à maintenir une bonne santé cognitive et vous garder ‘’allumé’’ !

Tous les produits Living Alchemy sont disponibles en magasin et en ligne.

Écrit par l’équipe de Living Alchemy

Références :

  1. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/le-microbiote-allie-de-notre-cerveau_105135
  2. Clapp, Megan. Sept 15, 2017. Gut microbiota’s effect on mental health: The gut-brain axis. NCBI. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5641835/ Accédé le 17 avril, 2020.
  3. Carpenter, Siri. September 2012. That gut feeling. American Psychological Association. https://www.apa.org/monitor/2012/09/gut-feeling Accédé le 17 avril, 2020.
  4. John Hopkins Medicine. The Brain-Gut Connection. John Hopkins Medicine. https://www.hopkinsmedicine.org/health/wellness-and-prevention/the-brain-gut-connection Accédé le 18 avril, 2020.
  5. John Hopkins Medicine. The Brain-Gut Connection. John Hopkins Medicine. https://www.hopkinsmedicine.org/health/wellness-and-prevention/the-brain-gut-connection Accédé le 18 avril, 2020.
  6. Carpenter, Siri. September 2012. That gut feeling. American Psychological Association. https://www.apa.org/monitor/2012/09/gut-feeling Accédé le 17 avril, 2020.
  7. Carpenter, Siri. September 2012. That gut feeling. American Psychological Association. https://www.apa.org/monitor/2012/09/gut-feeling Accédé le 17 avril, 2020.
  8. Clapp, Megan. Sept 15, 2017. Gut microbiota’s effect on mental health: The gut-brain axis. NCBI. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5641835/ Accédé le 17 avril, 2020.
  9. Wekerle, Hartmut. December 2016. The gut–brain connection: triggering of brain autoimmune disease by commensal gut bacteria. Rheumatology. https://academic.oup.com/rheumatology/article/55/suppl_2/ii68/2892202 Accédé le 17 avril, 2020.
  10. Clapp, Megan. Sept 15, 2017. Gut microbiota’s effect on mental health: The gut-brain axis. NCBI. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5641835/ Accédé le 17 avril, 2020.
  11. McQuillan, Susan. Nov 18, 2018. The Gut Brain Connection: How Gut Health Affects Mental Health. PSYCOM. https://www.psycom.net/the-gut-brain-connection Accédé le 18 avril, 2020.
  12. Carpenter, Siri. September 2012. That gut feeling. American Psychological Association. https://www.apa.org/monitor/2012/09/gut-feeling Accédé le 17 avril, 2020.
  13. Wekerle, Hartmut. December 2016. The gut–brain connection: triggering of brain autoimmune disease by commensal gut bacteria. Rheumatology. https://academic.oup.com/rheumatology/article/55/suppl_2/ii68/2892202 Accédé le 17 avril, 2020.
  14. John Hopkins Medicine. The Brain-Gut Connection. John Hopkins Medicine. https://www.hopkinsmedicine.org/health/wellness-and-prevention/the-brain-gut-connection Accédé le 18 avril, 2020.
  15. Clapp, Megan. Sept 15, 2017. Gut microbiota’s effect on mental health: The gut-brain axis. NCBI. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5641835/ Accédé le 17 avril, 2020.

Laisser un commentaire