Livraison gratuite pour les commandes de 75$ et plus*

Chroniques santé
Catégories
Serait-ce la ménopause ?

Serait-ce la ménopause ? 

Toutes les femmes savent que la ménopause surviendra un jour. Or, elles ignorent la façon dont elle commencera à se manifester dans leur vie. Il est regrettable que cette expérience universelle soit encore entourée de mystère pour bon nombre d’entre elles. La ménopause survient lorsqu’une femme n’a pas eu de menstruations pendant douze mois consécutifs. Par contre, les manifestations de la péri-ménopause peuvent se présenter jusqu’à dix ans (ou plus) auparavant.

Alors, comment savoir si l’on entre en péri-ménopause ?

Les manifestations sont très variées et très individuelles. Elles évoluent à des rythmes différents selon chaque femme. À mesure que la production d’œstrogène baisse dans l’organisme, il se produit divers indices qui peuvent suggérer l’approche de la péri-ménopause.

Voici 7 manifestations courantes :

Bouffées de chaleur

C’est un signe courant. Il va de la rougeur du visage à une transpiration excessive et dure de quelques secondes à quelques minutes. Les bouffées de chaleur nocturnes, ou sueurs nocturnes, peuvent être tout particulièrement désagréables et affecter la qualité du sommeil.

Insomnie

Avec le déclin progressif de la sécrétion ovarienne d’œstrogène et de progestérone, qui favorise le sommeil, il peut devenir plus difficile de trouver le sommeil. Les bouffées de chaleur et les sautes d’humeur, deux autres manifestations de la péri-ménopause, peuvent aussi  perturber le sommeil.

Sautes d’humeur

Les sautes d’humeur associées aux changements hormonaux sont souvent l’un des premiers indices de la péri-ménopause. Il importe pour la femme d’avoir conscience de ces changements et de demander de l’aide s’il y a lieu.

Fatigue

Elle est parfois qualifiée de « fatigue écrasante ». Certaines femmes en péri-ménopause (et ménopausées) peuvent ressentir une sensation soudaine et accablante de faiblesse et d’épuisement ainsi qu’une baisse de leur niveau d’énergie. Ceci peut être dû à un déséquilibre hormonal. Toutefois, le manque de sommeil occasionné par les sueurs nocturnes et l’insomnie peut aussi être en cause !

Règles irrégulières

Avant que les règles ne cessent, il est probable qu’elles changent. À mesure que l’ovulation devient irrégulière, les cycles menstruels peuvent devenir plus courts ou plus longs. Les saignements pourraient être plus légers ou plus abondants. Les symptômes du SPM peuvent s’intensifier. Au bout d’un certain temps, les règles diminueront. Mais puisque l’endomètre est évacué au cours du cycle menstruel a tendance à proliférer en l’absence d’ovulation, les menstruations peuvent demeurer abondantes.

Sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale peut survenir à l’approche de la péri-ménopause. La baisse des taux d’œstrogène dans l’organisme peut provoquer une diminution de la lubrification des tissus du vagin. Ce désagrément peut occasionner de l’inconfort lors des rapports sexuels et rendre la femme plus vulnérable aux infections urinaires ou vaginales.

Perte de mémoire ou « brouillard cérébral »

De nombreuses femmes ont des trous de mémoire occasionnels ou éprouvent de la difficulté à se concentrer pendant la péri-ménopause. Cet effet sur les fonctions cognitives est dû à la fluctuation des taux hormonaux. Ce brouillard cérébral est généralement que temporaire. S’il vous inquiète, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou pharmacien.

Des solutions naturelles

Pour vous aider à traverser plus sereinement votre période péri-ménopause, il existe des solutions naturelles. Le complément Méno calme de Sisu, par exemple, offre un moyen sûr et naturel d’atténuer l’éventail complet des symptômes liés à la ménopause. Parlez-en à un professionnel compétent !

Laisser un commentaire