Livraison Gratuite à partir de 75$, partout au Canada

Huiles et matières grasses
Catégories
Important à savoir à propos des huiles

Important à savoir à propos des huiles

Les huiles, qu’elles soient végétales ou animales, sont très précieuses pour la santé. Notre corps a beau être constitué d’une grande proportion d’eau, les lipides y trouvent assurément leur place. Bien plus qu’un cauchemar sur les fesses, les matières grasses ont un rôle fondamental dans la production et la réserve d’énergie. Aussi, elles accomplissent nombreuses fonctions métaboliques dans l’organisme et servent de véhicule de transport aux vitamines liposolubles (A, D, E et K). Alors que l’excès est nuisible pour les organes, une couche raisonnable assurera leur protection. Dans l’assiette, intégrer des lipides de qualité augmentera votre sentiment de satiété et vous apportera des acides gras essentiels.

Cet article a pour but de faciliter votre choix à l’épicerie. Ayant déjà établi leurs fonctions générales, il sera plutôt question des différentes options d’huiles sur le marché plutôt que de la spécificité et des propriétés thérapeutiques des différentes variétés. Un prochain article saura vous renseigner sur ces détails.

Végétale VS animale

Le choix d’opter pour une huile végétale ou animale est d’abord personnel. Si vous ne consommez pas de produits animaliers, la question ne se pose même pas ! Pour les amateurs de bon beurre, sachez qu’il s’agit d’une excellente source de gras saturé. 

Sa qualité est tout aussi importante que celle d’une huile végétale. Quoiqu’il n’y ait pas autant de choix, vous devez tout de même choisir entre biologique, nourrit à l’herbe ou ni l’un ni l’autre. Pour la question du biologique, tout sera dit un peu plus loin. Maintenant, si vous choisissez un beurre non biologique, opter l’herbe vous assurera une meilleure qualité de produit. En optant pour le biologique, les standards dictent déjà ce genre de soin.

Le ghee, ou beurre clarifié, quant à lui, est un beurre dont on a retiré le lactose. Le lactose étant souvent mal toléré chez bien des gens, cette transformation est la bienvenue. 

Vos choix à l’épicerie 

Biologique ou non

Les produits chimiques employés en agriculture conventionnelle sont dits liposolubles, signifiant qu’ils se concentrent dans les lipides. Lors du processus de fabrication d’une huile ou d’un beurre non biologique, ces produits chimiques suivent les lipides récoltés. En optant pour le biologique, vous vous assurez d’éviter ce désagrément.

La pression

La pression d’une huile est très importante. Afin d’accéder au maximum de propriétés thérapeutiques et nutritives du fruit, de la graine ou de la noix, la pression doit être faite correctement. Sur des huiles de qualité supérieures, on peut lire première pression ou pressée à froid. Ces appellations signifient qu’une seule extraction a été faite et que l’huile n’a pas été chauffée. En plus des propriétés préservées, les saveurs, les parfums et la couleur sont bien plus appétissants et représentent bien le végétal d’origine.

Dans le cas contraire, l’extraction à chaud aura un impact négatif sur l’huile. Or, ce type d’extraction est utilisé pour produire des huiles de moindre qualité, mais surtout à moindres coûts. En appliquant une chaleur lors de l’extraction et en effectuant plus d’une pression sur le même végétal, la quantité d’huile récoltée est plus grande. On produit donc plus avec moins !

Vierge ou pas ?

Pour porter la mention vierge ou extra vierge, l’huile doit être produite selon des standards précis. Par exemple, l’extraction doit être mécanique, donc sans solvant, et doit être de première pression à froid. Tous procédés de raffinage sont refusés.

L’hydrogénéisation

Une huile hydrogénée est une huile à laquelle on a ajouté des atomes d’hydrogène sur les chaînes d’acide gras insaturé pour les stabiliser. En d’autres termes, on transforme par moyen chimique la nature profonde de l’huile. L’avantage c’est que ce processus préserve l’huile contre le rancissement. L’inconvénient c’est que l’huile est complètement dénaturée, nous privant de ses propriétés et de son goût.

Lorsque la saveur ne vous plait pas

L’huile employée lors de la préparation des repas laisse souvent sa saveur, selon le cas. Alors que plusieurs apprécieront la délicate touche gustative laissée par l’huile, certains seront embêtés qu’elle modifie le goût de leur création culinaire. Pour ces derniers, sachez qu’il existe sur le marché des huiles végétales désodorisées. Aucune saveur, aucun odeur. Pour désodoriser une huile, on injecte de la vapeur d’eau chaude. L’huile s’en retrouve bien sûr dénaturée vu l’eau, mais surtout la chaleur, mais très peu.

Sans oublier la bouteille

On dit toujours que c’est ce qui est à l’intérieur qui compte. Sans vouloir contredire qui que ce soit, dans le cas des huiles et de beurres, l’extérieur compte aussi pour beaucoup. Un peu plus haut, il a été dit que les produits chimiques de l’agriculture conventionnelle aimaient les lipides. C’est la même chose pour les composantes toxiques du plastique. Elles diffuseront vers l’huile. De plus, l’interaction entre le plastique et l’huile lui fait perdre certaines de ses propriétés thérapeutiques et nutritives.

En plus du matériau, il faut aussi voir à la couleur de la bouteille. La lumière est extrêmement nocive pour les lipides. Elle leur cause de l’oxydation, donc les fait rancir et les rend impropre à la consommation. Choisissez donc une huile dans une bouteille foncée.

Une fois à la maison

La conservation 

Le temps et la méthode de conservation varient grandement selon l’huile. Ce qui est certain par contre c’est que tout huile ou beurre devrait être entreposé dans un contenant hermétique et placé dans un endroit frais et sec. Ensuite, selon votre huile, il est possible qu’il soit préférable, voire même essentiel, de la conserver au réfrigérateur. Règle générale, toute huile qui ne fige pas au frais devrait être conservée impérativement au frigo. Par exemple, l’huile de graine de lin. 

Dans la cuisine

Encore une fois, selon le type d’huile, la cuisson sera recommandée ou à éviter. Parmi les  meilleures huiles végétales pour la cuisson, on retrouve l’huile d’avocat et l’huile de coco. Parmi les plus fragiles, l’huile de graine de lin et d’olive vierge.

Maintenant, il ne vous reste qu’à explorer le délicieux et nutritif monde des lipides !

Laisser un commentaire