Livraison express gratuite pour un temps limité sur commande de 75$ et plus*

Chroniques santé
Catégories
Gingembre et hiver, un mariage parfait

Gingembre et hiver, un mariage parfait

Le gingembre à travers le temps

Le gingembre est connu et consommé depuis plus de 5000 ans. D’abord cultivé en Inde et en Malaisie, il était et est encore aujourd’hui une des plantes les plus utilisées en médecine ayurvédique indienne (une des plus anciennes médecines au monde).

Une fois commercialisé, ce sont ses propriétés aphrodisiaques qui a fait augmenter la valeur marchande du gingembre. On l’utilisait aussi beaucoup en cuisine comme épice pour relever le goût des plats.

Aujourd’hui, alors que le gingembre a fait l’objet de nombreuses études et analyses, on comprend mieux pourquoi il était si précieux. Riche en manganèse, cuivre, fer, calcium, magnésium et potassium en plus des vitamines C et B3 (lorsqu’il est frais), il est avec preuves un réel allier santé. D’ailleurs, en consommer un peu tous les jours (à moins d’avis contraire), a montré des effets positifs sur la santé.

Efficace conte les désagréments de l’hiver 

À l’hiver, le gingembre est particulièrement intéressant. Les plus frileux l’aimeront pour ses vertus réchauffantes. En effet, le gingembre a la propriété d’augmenter la circulation sanguine. En stimulant son mouvement, le sang est poussé aux extrémités, autrement délaissées lorsque le corps est soumis à des températures froides. De plus en augmentant la circulation sanguine, le corps est mieux oxygéné et nourri. Aussi, en circulant plus rapidement, il y a une augmentation de la production d’énergie par le corps. Plus d’énergie veut dire plus de chaleur. Il est si efficace, qu’on déconseille de le consommer assidûment durant les journées chaudes de l’été.

La saison froide fait aussi place aux blues de l’hiver. On est privé de la chaleur et de la lumière du soleil, les rhumes et autres infections sont à la hausse, la fatigue est souvent à son comble. Pour retrouver les plaisirs de l’hiver, bien des remèdes sont suggérés, mais il ne faudrait surtout pas oublier le gingembre. Excellent tonique, on peut facilement voir son niveau d’énergie physique et mentale augmenter suite à une prise de gingembre. Son action revitalisante est d’ailleurs une des raisons qui en fait un aphrodisiaque renommé.

Parmi les remèdes les plus populaires de l’hiver, on compte tous les anti-bactériens, anti-viraux, anti-microbiens, anti-infectieux… Le gingembre fait partie de la liste. Simple, accessible et peu coûteux, il est efficace à titre préventif. Il est reconnu pour stimuler le système immunitaire, pour réduire la toux et calmer les maux de gorge.

Le consommer pour profiter de ses vertus

En cuisine, le gingembre se marie à merveille avec une foule de plats. Par contre, le consommer cru reste la meilleure manière de tirer tout le meilleur de ce qu’il a à offrir. Pensez à l’ajouter à votre repas chaud une fois celui-ci cuit. Soupes, sautés de légumes, pâtes, riz, viandes, poissons, etc. Votre imagination sera sa seule limite.

Amateur de smoothie, vous savez peut-être qu’il aura tendance à vous refroidir. Moins intéressant à l’hiver. Mais, si vous y ajouter des épices réchauffantes, comme le gingembre, vous réglez votre problème !

Faites-en facilement une tisane maison. Dans une tasse d’eau chaude, ajoutez du gingembre râpé, un peu de jus de citron et du miel. Sirotez et ressentez ses effets.

En panne d’idée pour une consommation facile et rapide ? Mâchez un morceau ou râpez quelques tranches à mettre dans votre eau.

Intéressant à savoir : seul, le gingembre est efficace, mais combiné à d’autres aliments, il est encore plus puissant. Avec du curcuma et du poivre noir, il sera encore plus anti-inflammatoire. Avec de l’ail, il sera encore plus anti-infectieux.

Contre-indications

Le gingembre pourrait ne pas vous convenir, surtout si vous le consommez plus souvent qu’à l’occasion. Consultez votre médecin ou votre pharmacien si vous avez des doutes.

Laisser un commentaire