Chroniques santé
Catégories
Clémentine, la chérie de l'hiver

Clémentine, la chérie de l’hiver

Enfants et adultes l’attendent à l’arrivée du temps froid pour sa chair tendre, sucrée et juteuse. Mais la clémentine renferme bien plus à l’intérieur de son écorce. Et oui! Riche en vitamine C, ce n’est pas par hasard qu’elle est si populaire durant la saison froide.

Ce qu’on devrait savoir à propos de la clémentine

Un compromis parfait

La clémentine ne tient pas sa grande ressemblance à la mandarine pour rien. En effet, elle est issue d’une hybridation entre l’orange et la mandarine. Elle hérite donc de la tendreté de la chair de la mandarine, tout en évitant l’abondance de pépins, et de la saveur acidulée de l’orange. Faisant d’elle un parfait compromis.

Ses antioxydants

Riche en antioxydants, la clémentine est un atout pour la santé. Elle aide à combattre les effets néfastes des radicaux libres dans l’organisme. Parmi ses antioxydants, on retrouve bien sûr la vitamine C, mais aussi des caroténoïdes, des flavonoïdes et des limonoïdes.

Ses fibres

Comme la majorité des végétaux, la clémentine est riche en fibres. Les siennes sont connues sous le nom de pectine. Important à rappeler que les fibres sont essentielles pour une bonne santé digestive, surtout au niveau du gros intestin. 

Les fibres, dont la pectine, sont des prébiotiques. Elles agissent comme nourriture pour le microbiote. Nos bactéries intestinales, pour bien fonctionner, ont besoin tout comme nous de nourriture. Et comme elles ne peuvent pas s’alimenter seules, elles comptent sur nous pour leur offrir ce dont elles ont besoin.

Bien plus qu’une simple couleur

La clémentine doit sa couleur orange vif à sa teneur en caroténoïdes. Mais les caroténoïdes font bien plus qu’offrir ce pigment coloré. Il s’agit d’un élément précurseur à la formation de la vitamine A. Les caroténoïdes sont aussi appelés provitamine A. Comme mentionné plus haut, les caroténoïdes sont des antioxydants de grande importance.

Le complexe de vitamines B vous dit quelque chose ? 

Toutes les vitamines ont leur importance capitale pour l’organisme. Les vitamines du groupe B n’en font certainement pas exception. Elles entrent dans la production d’énergie, elles permettent une meilleure gestion de stress, elles sont nécessaires au bon fonctionnement du foie. Bref, elles font partie d’à peu près toutes les réactions enzymatiques du corps. Elles sont essentielles. Heureusement, consommer une clémentine vous offre ces précieuses vitamines B.

Sans oublier la vitamine C

Pourquoi favoriser l’apport en vitamine C durant l’hiver ? La vitamine C est un outil majeur pour notre système immunitaire lorsqu’il se trouve envahi. Aussi, elle stimule la production d’énergie et elle est antioxydante. Alors que manger deux clémentines ne chassera pas votre rhume, une consommation soutenue d’aliments riches en vitamine C ne peut certainement pas nuire.  

À table !

La cuisson détruisant malheureusement les vitamines B et C, il est préférable de consommer la clémentine crue. Vous pouvez toujours la manger en quartier, mais c’est tellement agréable de la retrouver ailleurs dans ses repas! 

Essayez-la dans une salade ou en vinaigrette, elle accompagne à merveille plusieurs légumes crus. 

Troquez votre jus d’orange pour un jus fraîchement pressé de clémentine. Attention! En ne consommant que son jus, vous éliminez ses fibres. De plus, étant bien sucrée, pensez à limiter votre apport. Pour éviter ces désagréments, mettez-la plutôt dans un smoothie avec plein de verdures fraîches.

Parce qu’en cuisine tout se transforme, râpez un peu de son zeste pour relevez vos mets indiens, vos salades, vos desserts, etc.

Bien que sa cuisson soit à éviter, rien ne vous empêche d’en ajouter quelques petits morceaux sur un plat chaud avant le service. Ainsi, elle préserve ses qualités nutritionnelles et toute sa saveur et son jus.

Laisser un commentaire