Livraison gratuite pour les commandes de 75$ et plus*

Chroniques santé
Catégories
Comment rester zen face au stress

Comment rester zen face au stress ?

Comment rester zen face au stress ? Je vends la mèche et vous dis tout de suite la réponse : en sachant reconnaitre de quel type de stress il s’agit et en comprenant sa réaction. Poursuivez votre lecture pour tout savoir !

Les types de stress

Il y a grossièrement 2 types de stress, le stress aigu et le stress chronique. Tout stress, quel qu’il soit, affecte l’organisme mais le fera de différentes façons. Commençons par examiner les différences entre les deux.

Le stress aigu 

Le stress aigu est de courte durée. Il peut être déclenché, par exemple, quand vous êtes coincé dans la circulation ou avant une présentation importante.

Ce type de stress plutôt immédiat peut être bénéfique puisque les hormones de libérées aident l’esprit à maîtriser la situation. Notre organisme sait gérer les cas de stress aigu et récupère rapidement. La tension artérielle, le rythme cardiaque ou la température corporelle peuvent s’élever pendant une courte période, mais reviennent généralement à la normale en peu de temps.

Le stress chronique

Le stress chronique est de longue durée. Il se bâtit petit à petit avec le temps. Il peut être engendré par une exposition répétée à des situations qui entraînent la libération d’hormones de stress. Au bout d’un certain temps, le stress chronique peut provoquer de graves troubles de santé.

Comprendre la réaction au stress

Maintenant que vous savez faire la différence entre le stress aigu et le stress chronique, voyons ce qui se passe dans votre corps lorsque vous êtes stressé.

Lutte ou fuite

Quand l’organisme perçoit une menace, il se met en état d’alarme déclenchant une réaction de lutte ou de fuite. Par exemple, vous vous promenez en forêt et tombez face à face avec une maman ours ! Tout de suite, les mécanismes du stress s’activent. La décision sera de rester et vous défendre (l’option lutte) ou prendre vos jambes à votre cou et vous enfuir (l’option fuite). Peu importe le choix pris, il y aura une libération soudaine d’hormones de stress telles que l’adrénaline et le cortisol. Ces hormones auront pour effet de vous aider à décupler vos forces dans le but ultime de survivre à cette rencontre.

Bien investir son énergie

Le cortisol, qui est une importante hormone de stress, augmente les sucres dans le circuit sanguin et inhibe les fonctions non essentielles à la lutte ou la fuite. Il altère aussi les réactions du système immunitaire et inhibe l’appareil digestif. Rien ne sert de perdre vos précieuses réserves d’énergie à digérer votre collation alors que vous devez veiller à votre survie face à la maman ours !

Quand l’exception devient la règle

En présence de stress aigu (de courte durée), cette réaction est nécessaire et efficace. Une fois que la menace de l’ours n’est plus, les systèmes corporels reviennent à la normale. Cependant, si vous croisez l’ours tous les jours, cette même réaction de lutte ou fuite passe d’un état bénéfique à un état nuisible pour votre corps. Ça devient un stress chronique (de longue durée).

Des trucs pour supporter votre corps

Le stress est inévitable et on ne peut pas toujours contrôler quand et comment il surviendra. Par contre, ce qui est possible de contrôler c’est la durée de celui-ci et son influence sur votre état général. En pratiquant de bonnes techniques de gestion de stress et en soignant votre hygiène de vie, il est définitivement possible de limiter les dégâts occasionnés par un ours un peu trop insistant !

C’est exactement ce dont il est question dans l’article Stressé ? 5 trucs pour aider votre corps. On vous y présente des façons de supporter votre organisme lorsque les hormones du stress ralentissent certaines fonctions, comme la digestion et l’immunité.

Laisser un commentaire